Voyage solo ou à plusieurs ?

Comment voyagez-vous ? Êtes-vous plutôt aventure solitaire ou voyage en groupe ? Désolée d’avance, mais cet article ne sera pas un top 10 des idées “pour bien s’entendre avec son partenaire de voyage” ! Non, ici, je vous livre mon ressenti, un peu brut, et quelques témoignages sur les différentes façons de voyager. Liste non exhaustive.

Castle Stalker – Château de StalkerAntoine, mon mari, le meilleur des compagnons de voyage

À plusieurs

    Avec sa moitié…

Quand on est en couple, marié ou non, on a plutôt tendance à partir en vacances avec sa moitié. Cela semble logique aux yeux de tout le monde, ou presque.
Si vous habitez ensemble, vivre l’un sur l’autre ne sera pas une nouveauté pendant votre voyage. Mais si ce n’est pas le cas… Cela peut tourner au vinaigre, vous pourrir votre séjour et mener vers la séparation, comme certains l’ont confié.

Mais loin de moi l’idée de vous faire peur. Partez le cœur léger, sans vous prendre (trop) la tête. Un voyage avec sa moitié, c’est l’idéal pour partager de beaux moments et se forger de bons souvenirs ensemble. Cela nécessitera souvent quelques compromis. Le tout est de trouver le bon équilibre.


    Entre potes…

Il est finalement assez courant de partir en voyage avec un·e ou des ami·e·s, que l’on soit célibataire ou non.

Mais attention ! Si vous avez l’habitude de passer du temps avec vos copains-copines, partir pendant 15 jours, en restant collés H24, 7j/7 peut vous réserver quelques surprises.
Gardez en tête que vous êtes différents. Et que nous sommes humains après tout. On a beau aimer nos ami·e·s et passer du temps avec eux, il arrive qu’on ne puisse pas les supporter plus d’une journée et vice-versa.

Il peut arriver que Machine, l’amie de Bidule que vous avez rencontré une fois par hasard, a entendu que vous prévoyiez de partir à Punta Cana et que ça l’intéresse grandement. Vos vacances prennent soudainement une tournure de voyage organisé. À vous de voir si vous acceptez. Ou pas. Personne ne vous en voudra (à part Machine).


    Ou en famille…

C’est un point que j’ai failli oublier, croyez-le ou non. À part des vacances, quand j’étais enfant, je ne suis moi-même pas reparti en famille depuis mon adolescence. Quand Thierry m’a raconté son expérience de voyage à vélo, je me suis rendue compte qu’il manquait quelque chose à cet article.
Thierry, sa femme Julie et leurs deux jeunes enfants sont partis en vacances, à vélo, en traversant la Bretagne d’est en ouest. Une belle façon de voyager, pour profiter un maximum. Ils réitèrent l’expérience l’été prochain et planifient déjà quelques autres séjours.


Voyagez avec d’autres, vivre ensemble, c’est être potentiellement confronter à des conflits, des petites disputes. Pas les mêmes envies, pas le même rythme, … Nous avons tou·te·s nos petites habitudes et elles perdurent pendant les vacances. Préparez-vous à casser votre routine sinon cela peut vite se finir en prise de bec et gâcher un voyage. Le tout est de savoir dédramatiser et surtout d’anticiper et désamorcer les situations conflictuelles.
Prenez votre temps pour planifier votre voyage à l’avance ENSEMBLE. Chacun saura à quoi s’attendre. Les compromis seront bien entendus inévitables. Et n’oubliez pas que vous pouvez vous séparer pour faire des activités différentes le temps de quelques heures. S’isoler pour mieux se retrouver, en somme.

Un couple d'australiens avec qui j'ai partagé la route sur la West Highland WayLindsey, une jeune américaine qui partageait mon B&B

En solo

Même en couple, et en appréciant la compagnie de ses amis, on peut décider de partir seul·e à l’aventure ! Et je crois que c’est bien ma façon préférée de voyager.

Bien sûr, j’aime partager mes découvertes et de bons moments avec les gens qui me sont chers. Mais voyager seule me permet de me retrouver. Ça ouvre d’autres horizons.

On est seul, face à soi-même, on ne peut compter que sur soi… On affronte parfois nos peurs, des situations qui nous sortent de notre zone de confort. C’est l’idéal pour qui est à la recherche de défis personnels, comme moi.
C’est un peu égoïste me direz-vous ? Oui peut-être, mais c’est un bon égoïsme. Et comme le dit si bien Louise, c’est partir pour mieux se retrouver, « apprendre de nouvelles choses, sur le monde et sur soi-même. »

En voyageant seul·e, on rencontre aussi plus facilement d’autres personnes. Ce n’est pas un mythe. Les autres viennent plus spontanément vers nous.
D’ailleurs, Julien me l’a si bien raconté. Il est parti explorer la France pendant plusieurs semaines. C’était l’occasion pour lui de retrouver des ami·e·s sur la route. Lors de son voyage, il a fait, lui aussi, de belles rencontres dont une qui la particulièrement et profondément marqué : Serge, un accordéoniste berruyer moustachu avec qui il a beaucoup échangé et sur de nombreux sujets, au cœur des marais de Bourges.


Et les rencontres dangereuses alors ? Je dois avouer que je ne me suis jamais sentie en danger à cause d’un humain pendant mes voyages solo, mais attention : cela peut arriver ! C’est le cas de Thomas qui a vécu des moments angoissants dans des zones tendues en Irlande du Nord. Ça ne l’a pas découragé pour autant ; il m’a confié qu’il était devenu accro aux road trips solo.

De mon côté, mes plus grosses peurs sont plutôt vis-à-vis de la nature. Une rando seule, entourée de tourbières, sans réseau mobile… « Et s’il m’arrivait un truc là ? Je fais comment ? »
Une tempête, une promenade sur une route isolée, sous des arbres qui menacent de me tomber sur la tête : « Et si une branche m’assomme ? Personne ne me trouvera ici. »

Bien entendu, je prends toujours mes précautions. Déjà, en fonction de la météo. Puis je préviens mon mari où je compte aller me balader, la durée totale de la rando, et j’envoie régulièrement des mises à jour de ma position pour qu’il soit rassuré (et moi aussi). On a même accès à nos positions GPS respectives, quand celui-ci est activé et qu’il y a du réseau.
Ne vous mettez jamais en danger. Ce n’est pas le but de l’aventure solitaire, et ça ne vaut pas le coup !

Le voyage solo permet de vous épanouir comme VOUS le souhaitez, avec vos propres limites. Envie de se lever aux aurores pour contempler le lever du soleil ? Envie de prendre une bonne douche et aller au lit sans manger ? Il n’y a que VOUS qui décidez. La liberté est la plus totale. Pas de contraintes, pas de compromis pour faire plaisir à quelqu’un d’autre.
Nous sommes plusieurs à avoir céder à la tentation, filles et garçons !
 

Et vous, comment voyagez-vous ?

 

Antoine, lors d'une rando sur le QuiraingQuand les voyages brisent des amitiés
Karolína, une de nos amies tchèques, rencontrée sur SkyeThe Quiraing Walk on the Isle of Skye
Un grand merci à vous toutes et tous pour vos témoignages suite à mon appel sur Twitter. Et n’hésitez pas à partager vos expériences dans les commentaires.


Quelques liens utiles :
     ◦‭‭   Podcast “La Bougeotte” : Un podcast entièrement consacré aux femmes qui voyagent.
     ◦‭‭   Pourquoi il faut arrêter de dire aux femmes qu’il est dangereux de voyager seule : le billet de Lucie Azema, sur Courrier inter.
     ◦‭‭   Louise Voyage : Louise fait le bilan de ses 4 mois passés en Nouvelle-Zélande.

16 commentaires pour “Voyage solo ou à plusieurs ?

  1. Tes photos sont superbes (comme toujours) et j’ai beaucoup aimé lire cet article.
    Tu a bien résumé la chose, pour voyager à plusieurs il faut savoir anticiper et désamorcer les situations conflictuelles. Malheureusement, ce n’est pas si évident que ça.
    J’en ai déjà fait les frais à deux reprises ^^’

    Bisous <3

    1. Aw, merci Salomé ! ❤️
      Haha, je vois exactement de quoi tu parles… Je me suis un peu inspirée de situations vécues ou que l’on m’a raconté… Um.
      Mais oui, ce n’est pas toujours évident, malheureusement… Et je sais que si je partais “en famille”, ça serait inévitable ! Ce n’est même pas la peine d’y penser.

      Bisous. xx

  2. Et voilà le tour de la question est bien fait, Clémentine ! Me concernant, j’ ai eu l’occasion d’expérimenter toutes les formules évoquées dans ton article, dont j’ai pu toujours tirer quelque profit.
    Mais finalement, maintenant, après ces pratiques diverses, je crois que j’aime beaucoup les voyages en solo.
    J’aime aussi les voyages en duo, mais dans ce cas , le sens que prend le voyage et le plaisir qu’il suscite, n’est pas tant dans le voyage lui-même (déplacement/dépaysement) que l’expérience de partager quelque chose à deux, de voyager avec/dans l’autre (si je puis dire !).
    Et merci pour ce support de réflexion , Clémentine ! et plein de beaux et bons voyages !

    1. Je ne pensais pas que nous étions aussi nombreuses et nombreux à apprécier les voyages en solitaire ! 🙂
      Mais j’aimerai toujours les voyages en duo également. Le plaisir est partout ! Haha.
       
      Maintenant il me tarde de planifier mes prochaines excursions. Seule ou accompagnée.
      Merci pour ce retour d’expérience !

  3. Là où j’apprécie le plus un voyage, c’est seul, avec de la musique dans les oreilles pour les ballades. L’idéal, c’est de partir avec des potes, de faire la journée seul et de les retrouver pour boire un coup/manger le soir 👌

    1. Je te comprends tellement. Généralement, je laisse mes oreilles capter les bruits environnants. Je laisse mon cerveau et mon cœur faire des photographies mentales de cet instant.
      Je n’ai voyagé qu’une fois entre ami·e·s, c’était avec Sophie. Je l’ai trainée partout… hahaha.

  4. Je suis tout à fait d’accord avec toi ! Je préfère aussi voyager seule, moins de contraintes, plus de découverte. C’est pas vraiment un défis, c’est même plus simple pour moi qui suis introvertie 🙂
    J’ai appris tellement de chose sur moi-même et les autres avec mes voyages solos (Sardaigne, Nouvelle Zélande, USA, Sicile), surtout grâce au bénévolat. J’ai pu vivre avec les locaux et partager leur culture ! Une famille m’a même proposer de passer Noel avec eux, une super expérience ! Bref, j’ai beaucoup trop de chose à dire, et j’explique tout ça sur mon blog (avec une partie “rencontres”) ! Et merci pour le clin d’oeil 😉

    1. Merci encore, Louise, pour ton retour ! Vive le voyage solo ! 😊
      C’est génial de pouvoir partager leur quotidien avec des locaux. C’est encore plus possible quand on est seul-e en voyage, finalement.

      Je suis heureuse d’avoir découvert ton blog, et toi par la même occasion. Merci encore !

  5. Coucou Clémentine ! <3

    Pareil je voyage en couple mais durant le trip de 6 mois en Asie je vais voyager seule pendant deux mois. Franchement j'appréhende trop !!!!!! Mais bon.. Je vous raconterai ahah!

    Super ton article 🙂 bisous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Top!